Mina Voyance

A chacun ses runes. Premier volet.

Home »  Le blog d'ésoterisme »  A chacun ses runes. Premier volet.

Le 5 juin 2018,

Alphabet et écriture runique

Cette étude des runes comporte quatre volets. L’histoire de l’écriture puis la Runomancie pour chaque famille de runes . Cet alphabet évoque tellement de mystères et de connaissances ésotériques, qu’il n’en fallait pas moins.

Les runes sont le système d’écriture des peuples d’Europe du Nord. Enigmatiques voire hermétiques, elles semblent appartenir à un autre monde. Aussi, ces inscriptions dépassent l’aspect archaïque des traits verticaux ou obliques gravés dans le bois ou la pierre. Car l’alphabet runique ne se résume pas à de simples lettres, c’est un savoir aux multiples sens : l’énergie et la magie, un peu de philosophie, de sagesse, et la philologie.

Etant donné que le mot rune possède plusieurs significations : « secret, savoir, mystère ou murmure », il y a donc de quoi aiguiser notre curiosité. Oublions l’aspect austère du sujet pour nous plonger dans l’histoire et les rites des civilisations du Nord…

Mythologie et histoire nordique

Les runes possèdent une double origine :
Mythologique car elles sont associées au roi Odin, le chef des dieux du panthéon nordique et le gouverneur du ciel et de la terre. Selon la légende, c’est Odin qui les enseigna aux hommes pour leur apporter la sagesse, la poésie, la magie et l’inspiration.

Historique par l’utilisation des symboles pré-runiques qui datent de la préhistoire. C’est dans les cavernes de Scandinavie que des découvertes majeures ont été faîtes. Contrairement aux idées reçues, les runes ne sont pas celtiques mais nordiques. Toutefois à cette époque, les peuples du Nord de l’Europe avaient une culture orale et l’alphabet était principalement utilisé par les érudits. Ces signes et symboles sacrés servaient dans les pratiques druidiques. Les chamanes Scandinaves en faisaient usage dans les oracles ou comme talismans magiques.

Odin est à la fois le dieu des morts, de la victoire et du savoir. Les runes permettaient aux hommes de dialoguer secrètement avec les dieux grâce à l’emploi du Futhark. C’est pourquoi il ne faut pas considérer les runes comme de simples lettres de l’alphabet ou comme un simple moyen de divination. Les runes sont des mystères et il faut les aborder comme telles.

1. Elder Futhark

Apparu avec la civilisation chrétienne et utilisé par les Vikings, l’alphabet germanique ancien Elder Futhark est le plus répandu. Néanmoins, vous risquez d’êtres déroutés dans vos propres recherches par l’orthographe des noms et des transcriptions phonétiques qui changent selon les langages. C’est un aspect important à prendre en compte, sous peine d’être rapidement déboussolé !

➢ Il y a le langage Anglo-Saxon, le Gothique, le vieux Norroït et le Germanique que j’ai retenu pour cet article.

Le mot Futhark est la contraction des six premières lettres de l’alphabet runique :
Fehu Uruz THurisaz Ansuz Raidho Kenaz.

Le vieux Futhark se compose de trois familles. Aettir au pluriel et Aett au singulier. L’alphabet runique compte 24 runes qui sont réparties en 3 groupes de 8. Chaque rune à une signification précise. Cet alphabet est différent du Latin puisqu’il y a 18 consonnes et 6 voyelles.

➢ Un premier groupe = l’aett Fehu = F,U, Th, A, R, K, G, W.
➢ Le second groupe = l’aett Hagalaz = H, N, I, J, Ae, P, Z, S.
➢ Enfin le troisième groupe = l’aett Tyr = T, B, E, M, L, Ng, D, O.

S’y ajoute une rune supplémentaire ou « rune blanche » nommée WYRD.

Comment utiliser les runes ?

A la différence des dés ou des dominos, je confirme que la Runomancie fait la part belle au mystère et au savoir.

C’est assez exaltant car nous ne sommes plus dans la Numérologie mais dans une symbolique qui nous transporte hors de notre quotidien et de nos habitudes. D’ailleurs la présence d’une 25ème pièce vierge WHYRD, véhicule les mystères divinatoires pour qui veut apprendre. Dans le cas de notre apprentissage des runes, nous l’appellerons tout simplement ODIN.

Le tirage des runes comporte plusieurs modes. Dans celui que je préconise, le consultant prélève les pièces dans un sac approprié. Pour l’autre méthode, on dispose les runes devant soi et on les mélange à la manière des dominos. C’est à vous de choisir car il n’ a pas d’obligations.

Pour la séance, je prépare une pièce de tissu blanche posée simplement sur une table. Vous y disposerez les runes au fur et à mesure du tirage.

Dès à présent vous pouvez retenir :
➢ Conservez vos runes dans un endroit sûr si vous ne vous en servez pas.
➢ Utilisez votre main gauche (celle du cœur) pour le tirage ou les mélanges.
➢ Chaque rune possède sa propre signification et une mission énergétique.
➢ La position de tirage (droite ou inversée) donne son sens à l’interprétation.

Ce dernier point aura son importance pour la lecture du problème à gérer.

Lectures multiples

Pour tirer les runes, plusieurs modes existent. Celui que je préfère dans le cas d’une simple question est de ne prélever qu’une seule pièce. A ce sujet ; comme il y a plusieurs écoles, nous passerons en revue les plus courantes : 1,3,5,7,10 etc.

En pratique pour une analyse détaillée sur plusieurs domaines, mieux vaut la lecture multiple. On effectue alors entre un et trois tirages de 5 runes. Il faudra les associer en fonction de leurs positions. D’ici la fin des trois volets suivants, nous étudierons la plupart de ces méthodes. Nous détaillerons le symbolisme, la signification de chacune des runes grâce au tableau des 9 valeurs.

C’est une adaptation personnelle de plusieurs sources bibliographiques qui traitent du sujet.

Les mystères des éléments naturels

La substance de notre monde est constitué d’Eau, de la Terre, du Feu et enfin d’Air. Dans toutes les cultures, l’utilisation et les significations attribuées aux éléments expriment le rapport fécond qui existe entre physique et métaphysique, entre humains et surhumain.

Les runes n’y échappent pas lorsqu’on les étudie. Elles nous renvoient vers tous les principes de l’être et de la vie (les 4 éléments, les végétaux, les pierres, les animaux, les couleurs etc.). Pour comprendre la remarquable valeur ésotérique de la nature, il suffit de considérer son poids symbolique et l’influence qu’elle exerce dans les mythologies, les religions et la culture humaine.

Un jeu bien à soi

Enfin si vous tombez sous le charme, sachez que vous pouvez fabriquer votre propre jeu de runes. Certes les boutiques ésotériques vous proposent des produits finis mais il n’empêche que dans le cas des runes, je suis plutôt fervent d’une fabrication artisanale. Vous devriez certainement entrer en meilleure communion avec une création personnelle.

C’est bien de mission énergétique qu’il s’agit puisqu’elles sont censées aider, apporter un soutien et du bien-être.

En effet avec de petites rondelles de bois et un outil de gravure, vous n’aurez aucun mal à les confectionner et à reproduire l’alphabet rectiligne. Dans la simplicité, on peut aussi le réaliser avec quelques petits galets de différentes couleurs et un bon feutre indélébile. Malgré tout, choisissez du bois de chêne ou le hêtre. Les runes doivent provenir d’une matière vivante.

On préconise cette fabrication en période de Lune montante. Une fois terminé, vous devrez exposer le jeu complet pendant une nuit complète aux rayonnement de la pleine Lune. Il faut en tenir compte si on souhaite les fabriquer dans les règles de l’art.

Les runes sont enfermées à l’issue dans le petit sac ou un coffret. Je penche naturellement sur ce dernier choix. Un petit coffret en bois précieux dégoté dans une brocante, c’est accentuer le côté « Ile au trésor » de votre création.

Elles ne devront être manipulées que par vous seul.

Pour qu’elles soient « à votre main », dès les débuts familiarisez-vous avec votre création quelques dizaines de minutes par jour (les 7 premiers). J’ai personnellement imprimé sur une feuille grand format, le tableau des 3 familles de runes. Placé près du bureau, je m’en inspire au quotidien…

Ainsi, c’est de votre énergie que les Runes s’imprégneront et vice versa !

 

in Sed vel, sit id porta. efficitur.