Mina Voyance

Au petit matin

Home »  Le blog du rédacteur »  Au petit matin

Le 1 janvier 2015,

Parce que les bonnes résolutions pour 2015 viennent de germer.

Parce qu’elles sont dans nos esprits au petit matin du premier jour de l’année !

Parce que nous retouvons là ce que beaucoup d’entre-vous abordent dans les consultations de Voyance :

Prenons le temps de passer en revue nos espérances

Des valeurs sûres

Santé, Amour, Enfants, Argent, Travail, Famille, Maison

Des domaines appelés de nos voeux comme bien souvent au début de l’année nouvelle.

Un sondage IFOP / Capital Image révèlent ce que sont nos attentes.

(réalisation d’une étude auprès de médecins, de pharmaciens, de patients, de journalistes de la santé, de juristes et de communicants).

La Santé pour 71%.

Etre en bonne santé est à l’évidence ” l’exigence la plus importante pour être plus heureux”.

De prime abord, nous avons besoin de nous sentir bien dans nos têtes et d’avoir le moral pour avancer.

La bonne santé, c’est tout simplement ne pas souffrir d’une maladie grave ou d’infirmité, se sentir bien dans son corps et avoir de l’énergie.

La santé morale et psychique semble être primordiale pour bon nombre d’entre nous par les temps qui courent…

Il est vrai que dire à ceux que l’on aime, “et la santé surtout” est la priorité des priorités, comme une valeur éternelle.

Puisque la santé est le ressort du bonheur, nous souhaitons une année heureuse et une bonne santé en toute sincérité et c’est l’essentiel.

Je reprends pour l’occasion cette petite phrase d’un présentateur d’une de nos chaînes nationales : “prenez soin de vous”.

Evident et vital !

L’Amour pour 50 %.

Avant d’en parler, et s’il fallait faire une quantification des appels au cabinet :

95% des appels concernent le domaine sentimental, c’est donc bien une priorité légitime comme indiquée par le sondage.

La moitié des français considèrent que la clé du bonheur, c’est le fait d’être en couple, amoureux.

57% des 18-24 ans accordent autant d’importance à l’amour qu’à être en bonne santé pour accéder au bonheur.

Certes dans ces âges (tendres), on a tendance à s’imaginer immortel car les problèmes de santé sont encore très loin devant…

On nage donc en plein dans les vicissitudes sentimentales !

Trouver l’âme soeur dans cette catégorie d’âge (au delà également ajouterai-je) est LA priorité.

Soigner son arthrose, ils n’y pensent pas encore… mais nos jeunes sont ausi conscients de l’importance de leur santé.

Enfants pour 29 %.

Même si ce chiffre peut paraître faible : Notre bonheur, c’est d’avoir des enfants.

On retrouve bien l’attachement des français à la famille, qui reste pour nous un hâvre du bien-être.

Le conflit générationnel présent dans la société dans les années 60 est dépassé.

“Il y a une convergence des valeurs entre les jeunes et les plus âgés qui est impressionnante”.

Le bonheur est intergénérationnel note le philosophe Pierre-Henri Tavoillot.

Le trio Santé-Amour-Enfants caractérise bien le bonheur.

C’est très rassurant dans la société de surconsommation dans laquelle nous vivons…

D’autres préoccupations

– L’Argent pour 21 %.

Manifestement l’argent ne fait pas le bonheur dans ce sondage.

1 français sur 5 seulement estime que “gagner suffisemment d’argent” est une condition indispensable au bonheur.

Assez éloigné donc derrière la Santé ou l’Amour d’après le pourcentage affiché.

C’est assez étonnant dans une période de crise où, “les valeurs économiques” écrasent pratiquement tous les débats ?

On peut malgré tout s’interroger sur la totale sincérité d’une telle réponse…

On sait que les Français, contrairement aux Américains détestent parler d’argent, surtout de leur argent.

La réponse à cette question bassement matérielle, est peut être une manière de noyer le poisson.

On peut imaginer que si TOUS les Français avaient des revenus issus d’un travail, la société serait en grande partie apaisée !

– Travail pour 17%.

Seulement 17% des Français veulent croire au bonheur en mettant en avant un travail interessant.

Voilà une approche matérialiste qui est distancée par une approche affective : Famille, Amour, mieux que l’Argent ou le Travail ?

D’autres études montrent l’inverse et soulignent à quel point, il est important non seulement d’être heureux au travail

mais de s’y réaliser. Ne faudrait t’il pas écrire avant toute chose : qu’il est important que tous aient du travail

IPSOS en mai 2014 faisait apparaître que 88 % des Français se déclaraient heureux au travail.

Les trois quart d’entre eux estimaient pourtant qu’il y passaient trop de temps.

IFOP le même mois déclarait que le travail est dorénavant vécu seulement comme

une «contrainte nécessaire pour subvenir à ses besoins »…

-Maison pour 11%.

Résultat assez paradoxal avec ce sondage sur les voeux des Français.

Le fait d’avoir une maison ou un appartement est source de bonheur pour seulement 11%.

En avril 2014, ils étaient 91% à considérer qu’il est préférable d’être propriétaire de sa résidence principale.

 

Dans les domaines de l’Argent et du Travail, les sondages font la girouette…

 

– Famille 32%

On n’y pense pas forcément mais le réveillon d’hier avait aussi ses exclus… ou ses rebelles.

1 Français sur 10 ne fête pas la nouvelle année.

5 % étaient seuls (3 millions sur 60 tout de même).

5 % ne la fêtent pas tout simplement !

Pour les autres, parmi les 77% qui ont célébrés ce passage à 2015 :

32% envisagaient de la passer en famille (les plus âgés majoritairement).

20% entre amis (essentiellement les 18-24 à 36% contre 13% pour des 65 ans et plus).

12% avec les deux.

13% en amoureux, etc.

Et vous, dans quelle catégorie étiez-vous hier soir ?

Le cabinet vous adresse ses meilleurs voeux et une bonne reprise du travail demain (pour les concernés) !

Patrick

neque. odio sem, ultricies mattis dapibus felis at Praesent felis massa ipsum